Publication du mémoire de Yuna Puech et de Zoé Lopez Carbajal


Yuna Puech et Zoé Lopez Carbajal, toutes deux diplômées de la première promotion du MSc "Strategy & Design for the Anthropocene", ont souhaité publier leur mémoire dans un format réunissant leurs contributions et en libre accès.

Nous sommes très heureux de partager ce très beau travail, le plus largement possible.

Résumé :

Les territoires des humains et des grands animaux potentiellement dangereux se superposent, mettant en risque les populations humaines exposées. Nous proposons une démarche de design rétrospective et prospective appliquée à la politique publique de gestion des risques d’interactions humains-requins à La Réunion. Cette île de l’outre-mer français et européen concentre les enjeux de l’Anthropocène : une criticité écologique, des conflits entres modes de pratique et de représentation de la nature, des enjeux sanitaires et de sécurité et les difficultés et controverses liées aux modes d’action entrevus. L’objectif de cette étude est de contribuer à construire une politique publique territoriale durable et cohérente de prévention du risque requin à La Réunion, avec les usagers de la mer, en se fondant sur des connaissances. Par une démarche de design tressant sciences et arts nous avons répondu à cet objectif en mettant en place un dispositif d’investigation i) à l’échelle du territoire, ii) du spot de surf et iii) de l’usager. Le dispositif d’investigation rétrospectif repose sur une immersion dans la pratique des usagers de la mer, une enquête par questionnaire, une série d’entretiens individuels, une cartographie des émotions et un dispositif de suivi de la fréquentation des spots. Ces éléments ont nourri notre compréhension du sujet pour développer un dispositif prospectif constitué 1) d’une boîte pédagogique (la “boîte à Re”) pour sensibiliser à la diversité des représentations sociales de la nature, 2) d'un jeu de rôle [SEA]nario pour simuler des scénarios de gestion territoriale du risque, 3) de blocs diagrammes de visualisation des scénarios à l’échelle du spot et 4) d'un équipement individuel de protection déployable sur une planche de surf.

L’ensemble de cette étude constitue une démarche de design holistique abordant la complexité du système nature-société et la diversité des représentations sociales de ce système. La démarche et les compétences du designer comme assembleur de fragments sont utiles pour répondre aux défis de l’Anthropocène au sein d’une alliance liant humains et non humains.

Ce projet et ce rapport ont été conduits et co-écrits par Zoé Lopez Carbajal et Yuna Puech sous la direction d’Erwann Lagabrielle.


Extrait du mémoire :

  1. La boite à Re (pages 102 à 111)


    Cet outil pédagogique d’inspiration constructiviste a vocation à sensibiliser le public à la diversité des représentations sociales et des émotions associées au risque requin et exprimées par les membres des communautés de pratique de la mer. Elle évoque la diversité des représentations et permet à chacun d’adopter le point de vue de l’autre (humain et non humain), en laissant parler les subjectivités individuelles sans les écraser. Cet objet est le produit d’un design rétrospectif, capable de raconter une histoire, de mettre les faits « en contexte » tout en charriant un « impact émotionnel » en rendant compte des récits sensibles.

    Copyright photos @Yuna Puech Copyright photos @Yuna Puech Copyright photos @Yuna Puech

  2. Le jeu [SEA]nario (pages 112 à 117)


    [SEA]nario a vocation à être utilisé comme un outil facilitateur de la prospective territoriale. Dispositif participatif, [SEA]nario a été inventé et pensé comme un objet-frontière mêlant jeu de rôle et données géographique réelles afin de rassembler les acteurs du territoire (humain et non-humain) autour des problématiques identifiée lors des différentes enquêtes de terrain. L’outil a été pensé de manière à inclure les humains et les non-humains au sein du design des politiques publiques territoriale.


    Copyright photos @Yuna Puech Copyright dessin @Zoé Lopez Carbajal

  3. Cartographie des émotions (pages 92 à 94)

    Copyright @Zoé Lopez Carbajal d'après un graphique produit par Erwann Lagabrielle (Université de la Réunion, Centre Sécurité Requin)

Les résultats de cette capsule méthodologique sont informatifs. Ils permettent de mesurer et de visualiser l’état émotionnel des usagers de la mer en prise avec le risque requin. La colère étant l’émotion dominante, il convient de fournir une réponse rapide et adaptée à cette émotion qui tend à inhiber les facultés d’analyse d’une situation. Il s’agit dès lors de mettre en place une communication régulière et rassurante auprès des usagers, qui reconnaisse leurs traumatismes passés, tout en les informant sur les perspectives futures ouvertes par les actions de gestion du risque requin.

Copyright @Zoé Lopez Carbajal d’après un graphique produit par Mariusz Pozadowwski


Penser avec assurance qu’on sait où on va est une erreur, les errances des politiques publiques de la gestion du risque requin en témoignent. Il faut explorer, consulter, écouter, voir, ressentir avant de savoir la direction à prendre et décider des moyens d’actions pour y arriver. La démarche interrogative, intégrative et itinérante du designer se révèle dès lors particulièrement pertinente pour explorer les rapports ontologiques au vivant à partir de fragments et construire des dispositifs de coexistence entre humains et vivants non humains.